Éducation physique, oui mais avec la tête !

cerveau haltères
Il est anachronique d’être connecté au monde entier alors que notre corps et notre tête ne le sont pas !

Un des freins à l’éducation physique concerne la séparation du corps et du cerveau car les distinctions culturelle, médicale, religieuse, nous ont bercé depuis notre plus tendre enfance. L’apprentissage de la performance y a bien sûr participé : « vas-y, force, ne t’écoute pas… ». Ainsi, naturellement nous agissons, nous vivons en permanence dans cette dissociation. Pourtant qui n’a pas ressenti une fois dans sa vie, la dualité d’un corps qui veut, et d’un esprit qui refuse ou inversement ?

Paradoxalement ne parle-t-on pas de quelqu’un qui est « bien dans sa peau » en pensant : « il est bien dans sa tête »! nous avons perdu assez de temps, dorénavant, il faut penser : Éducation physique, oui mais avec la tête !

Cette ambiguïté traduit bien l’absence de clarté à ce sujet. L’explication est pourtant simple car si notre corps nous ment comme nous l’avons évoqué précédemment, n’est-ce pas parce que notre esprit (via nos réseaux neuronaux) ne nous transmet pas les bonnes informations ?

cerveau _rouages

 

 

notre tête est paresseuse…

Les nombreuses études scientifiques relevant des neurosciences, de l’ergonomie, de la psychologie comportementale et cognitive, démontrent clairement que bon nombre de situations vécues, de sensations perçues, de gestes et postures répétés sont toujours pris en charge par les mêmes voies nerveuses. Donc à état ou perception identiques, l’information sera toujours traitée par les mêmes circuits neuronaux, générant à leur tour une réponse corporelle « universelle » trop souvent inadaptée. Pour agir, vous avez de multiples itinéraires bis qu’il vous suffit simplement de mettre en route pour décupler vos capacités à agir, réagir, bouger, se poser. L’ostéopathie, l’ergonomie cognitive notamment peuvent vous y aider. Activez de nouveaux réseaux nerveux, ils sont en vous et n’attendent que vous.

Vous pensez que cela demande des années de pratique ? Il n’en est rien. Il suffit de mettre vos sens en éveil tout comme vous pourriez découvrir l’architecture d’une façade d’immeuble devant lequel vous passez tous les jours simplement en levant les yeux et en le regardant, identifier un son qui, jusqu’alors, n’était qu’un bruit, sentir une saveur qui n’était qu’une odeur…

Connectez-vous à votre corps, vous serez surpris de vous voir, de vous sentir, de vous écouter, autrement…Le seul regret que vous pourrez avoir, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt ! Les témoignages que vous pouvez consulter en attestent.