Quelques témoignages autour de Mediphi…

Un grand merci à tous ceux qui ont accepté de témoigner sur ce site.

Léonard Anthony - Témoignages Mediphi

Je tenais à relater mon expérience afin que cela puisse aider d’autres personnes rencontrant le même genre de souffrance : je devais commencer une radiothérapie de 33 séances pour un cancer de la thyroïde. Pour cela un moulage de mon visage, mon cou et le haut de ma poitrine à été fait afin de réaliser un masque thermoformé fait pour cibler les zones à irradier. Au moment du repérage des zones sous scanner le masque a été clippé sur la table d’examen de façon à ce que je ne puisse pas bouger : j’ai assimilé cela à une vraie scène de torture et j’ai déclenché une réelle attaque de panique …. J’ai tremblé et perdu le sommeil pendant de nombreux jours, j’ai alors pris la décision de ne pas me soigner. Ma fille m’a proposé d’essayer l’hypnose, pour lui faire plaisir j’ai accepté, mais je n’y croyais pas du tout. J’ai eu les coordonnées d'un des membres de Mediphi, recommandé par Monsieur ROUSTANG, lui-même. Après quelques séances, ma phobie a disparu, j’ai donc accepté le traitement et supporté de porter ce masque à chaque séance.

Eveline, 62 ans

"Lors d'une séance avec l'un des membres de Mediphi, j’ai évoqué ma difficulté à assumer la partie triste de ma personnalité et à chanter des airs profonds, mélancoliques qui font appel aux médiums et aux graves (je suis chanteuse lyrique qui « vire » au jazz). Il se trouve que lors du cours de chant suivant, au conservatoire, j’ai étonné mon professeur en sortant des graves et des médiums comme jamais. Quelque chose était sorti de moi. Je me suis sentie là, incroyablement présente, et vivante. Tout mon corps vibrait. J’ai pu chanter « Cry me a river », le fameux morceau que je mettais jusqu’alors à distance, faute de m’autoriser à le chanter."

Florence, 38 ans

"J’ai connu Mediphi par une amie à qui j’avais dit que j’avais « mal partout ». Cette prise en charge globale m’a tout d’abord étonné, car je ne m’attendais pas à rencontrer plusieurs praticiens qui travaillent sur différents aspects de mes symptômes. J’avais déjà tenté pas mal de choses plus ou moins efficaces mais malheureusement à court terme. En ayant à la fois travaillé sur ce qui a trait au corps et sur l'organisation de ma vie et de mon environnement, la démarche proposée par Mediphi m’a permis de retrouver un second souffle depuis plus de 6 mois maintenant. Ça ne m’était pas arrivé depuis plus de 10 ans !"

Adrien, 41 ans

"J’ai pris contact avec l'un des membres de Mediphi suite à des attaques de panique. J’étais alors dans la peur de nouvelles crises et dans l’incompréhension de cette anxiété envahissante. J’ai pu mettre des mots sur mes sensations, ce qui m’a rassurée. Puis un travail basé sur l’écoute, la relaxation et le traitement des traumatismes m’a apporté des solutions. Si des sensations liées à l’anxiété peuvent débuter, je peux les détecter et les laisser passer, notamment grâce au travail sur la respiration."

Isabelle, 40 ans

"En écoutant par hasard François Roustang à la radio, j’ai saisi une chose que j’avais souvent pressentie : il y avait une perception de la vie plus juste et plus fondamentale que la recherche angoissée et sans fin des mystérieuses origines de mon mal-être. Grâce à la démarche proposée par Mediphi, j’ai découvert les possibilités de cette perception: me faire oublier en grande partie mon agoraphobie et mon égocentrisme maladif. Je croyais que j’étais le centre d’attention de tout le monde, que mes faits et gestes étaient constamment observés, et c’était effrayant. Toute ma vie d’adulte j’ai évité toutes sorties et confrontations avec l’extérieur, sauf si elles étaient absolument indispensables. Aujourd’hui je sors me promener plusieurs fois par jour pour prendre l’air ou faire mes courses au marché. Je peux ressentir le simple plaisir de ma présence au monde et m’autoriser de nouvelles activités comme celle d’aller à la piscine. Cette pratique banale, et tant d’autres choses, me semblaient auparavant totalement hors d’atteinte, comme un univers inaccessible, réservé aux autres."

Simon, 49 ans

"Je suis tombée dans la dépression alors que je pensais que cela n’arrivait qu’aux autres. Je n’avais plus envie de rien, vivais dans la peur du lendemain, du futur. Je faisais du surplace, moi qui suis d’ordinaire si active… Ma rencontre avec les membres de Mediphi a été déterminante. Cela m’a permis de dénouer (sans que je m’en rende vraiment compte) des problèmes, de digérer certaines douleurs du passé, encore très présentes. J’ai appris au fil des mois à avoir plus confiance en moi, me sentir mieux avec moi-même, avec les autres et plus largement dans la société, à m'affranchir de certaines règles que je m’étais imposées."

Caroline, 27 ans

"Grâce à l’approche que propose Mediphi, je suis sortie de la dépression, c'est comme s'il y avait un escalier à côté de moi et qu'il suffisait de le monter. Je me sentais enfermée et j'ai pu me débarrasser d'un fardeau. J'ai été éduquée de telle façon que je pensais que pour vivre il fallait que je paye une contribution. Chacun est différent. Il n'y a pas de changement radical, je n'ai rien fait. J'accepte ce que je vis, et je me sens juste plus à l'aise avec moi-même. J'ai pu prendre de l'ampleur sans m'excuser de vivre ma vie alors qu'avant je me l'interdisais."

Marie, 44 ans

"A la première consultation, je suis arrivée bloquée, avec un mal de dos terrible. Mon médecin généraliste avait diagnostiqué une dépression et m’avait prescrit des antidépresseurs et des anxiolytiques. Les séances avec les membres de Mediphi m’ont aidée pour mon problème de dos. Je ne savais pas, au début du traitement, que tous ces symptômes étaient liés. Corps et esprit sont intrinsèquement liés, l’un ne peut pas aller bien sans l’autre. Le travail que j’ai pu réaliser sur les blessures du passé et l’aide de tous ces professionnels m’ont aidée à me relever. Aujourd’hui, je suis debout et de nouveau prête à avancer. Alors merci à eux."

Sophie, 36 ans

"Je n’ai pas tout de suite compris ce conseil : « J’ai soigné mécaniquement votre dos, mais si vous voulez que ça dure, il faut que vous agissiez sur votre environnement pour vous situer autrement dans votre existence… » Par les questions qui m’ont été posées par la suite, j’ai compris que je pouvais améliorer simplement mon organisation personnelle et professionnelle quotidienne (trajets, courses, enfants, réunions de travail…). Bref, tous ces détails et bien d’autres m’ont transformée. Mon dos ne me gêne plus et je gagne un temps précieux !"

Judith, 36 ans

"Quand il a fallu que je ressente si mes muscles étaient contractés ou relâchés, j’étais incapable de répondre... Je suis sorti de cette séance avec cette sensation étrange que j’habitais un corps inconnu. Depuis quelques mois, après quelques séances avec l'un des membres de Mediphi, j’apprends à sentir mon corps autrement, j’ai repris mes activités sportives et, sans pouvoir me l’expliquer, ça a aussi eu de l’effet sur ma nervosité : je dors mieux, je ne m’emporte plus comme avant."

Edmond, 61 ans

"Les thérapies m’ont beaucoup aidé à prendre la vie du côté plaisir et à ne pas déprimer quand je suis trop stressé. Grâce aux techniques de détente et de respiration, j’ai connu le mot « relaxé ». Aujourd’hui, je peux faire tout seul les séances de relaxation. Cela m’apporte du repos et j’arrive à oublier les sensations désagréables quand elles apparaissent."

Aurélien, 16 ans

"L'approche proposée par Mediphi me permet de vivre un quotidien plus apaisé, de profiter de ce qui est. Ne pas fuir les peurs, les angoisses mais les accepter pour ce qu’elles sont. Je me sens aujourd’hui davantage « équipée » pour accueillir les mauvais moments, les difficultés, car j’ai pris conscience de ma capacité à prendre soin de moi, à me réparer."

Clarisse, 42 ans

"Je passe mon temps dans les avions pour décrocher des marchés en Asie et aux USA. Je n’ai pas vraiment le temps de m’occuper de moi mais entre deux vols j’essaie de faire une séance que j’appelle « cocktail » : massage, décontraction active et méditation. Ça me remet d’aplomb physiquement et surtout intellectuellement car même pendant les trajets je dois souvent travailler. Je sais qu’il faut que je me calme mais, en tout cas, ça me permet de tenir le coup."

Philippe, 54 ans

Fumeur depuis longtemps, j'avais eu l'occasion, il y a quelques années, de faire une tentative pour arrêter de fumer par l'auto-hypnose, en tombant par "hasard" sur un site internet. Malheureusement, j'ai fait une "rechute" un an plus tard en raison d'une situation personnelle difficile à gérer... Je me suis remis à fumer de plus belle... comme un pompier... Ma visite chez un des membres de Mediphi est liée à des circonstances particulières de ma vie. Je m'étais mis à pratiquer la méditation depuis six mois pour être plus en conscience avec le moment présent. La respiration étant la matière première de celui-ci, j'avais fini par me sentir dissonant quant à ma consommation de tabac, sans pour autant réussir à me débarrasser de ce geste... La séance orientée vers l'hypnose a agi comme un "détonateur". J'ai réalisé que nous étions déjà dans un état d'hypnose : nos pensées, nos conditionnements ; une illusion... L'accompagnement proposé m'a aidé dans cette prise de conscience. Lors de la séance, cela a vraiment été puissant et pertinent... J'ai littéralement changé ma manière de "lire l'information". Mon corps "s'aligne" depuis sur cette nouvelle perception, en étant conscient, lui aussi, de ce retour aux sources qui le ramène au premier instant de vie...Le "premier geste" qu'un bébé réalise lorsqu'il arrive au monde... celui de RESPIRER... Alors, un grand merci encore pour cet "accompagnement sans douleur", douleur de mon corps que je remercie aussi, lui qui a accepté de souffrir en silence et amoureusement durant toutes ces années de dépendance au tabac... Merci enfin à moi-même pour avoir accepté de "collaborer", en ne perdant pas de vue que le plus important ce n'est pas d'arrêter de fumer, mais de RESPIRER pleinement la VIE !

Jeff, 42 ans

Si vous avez un témoignage à nous laisser, n’hésitez pas à nous envoyer un message à partir de la page d’accueil du site ou sur les réseaux sociaux suivants :

http://www.facebook.com/mediphi
http://www.twitter.com/mediphi
http://www.instagram.com/insta_mediphi

à très bientôt,
MEDIPHI.
Vivre sa vie, autrement.